Après avoir traversé l’Angleterre en une semaine, nous voici arrivés en Ecosse ! En 3 semaines, nous avons eu un bel aperçu de ce pays fabuleux. Si vous rêvez de paysages grandioses et d’ambiance mystique, alors l’Ecosse est faite pour vous ! Ce pays est envoutant et mystérieux, il est exactement comme nous l’avions imaginé.

Nous avons parcouru le pays à bord de notre van, vous ne trouverez donc pas dans cet article d’idée d’hébergement, mais simplement les spots où nous avons campé pendant ces 3 semaines. Aucun camping payant, seulement du « wild camp » ! Allez viens, on t’emmène découvrir les perles écossaises ! 

 

Quelques chiffres !

6 jours pour parcourir ces 2 régions
2 ferrys
1 grosse randonnée
1 jolie sortie en kayak

 

L’arrivée

Nous sommes arrivés à Glasgow, ville la plus peuplée d’Ecosse, en début d’après-midi. Mais n’avons pratiquement rien vu de la ville. Le prix du stationnement a eu raison de nous et nous sommes partis rejoindre nos copains Three Vanlifers près du Loch Lomond. Entre bières et feu de bois, nous sommes heureux de nous retrouver ! Nous nous endormons dans une jolie forêt de pins, prêts à découvrir l’Ecosse de fonds en comble.

Si vous souhaitez visiter Glasgow, n’hésitez pas à consulter le site de Visit Scotland, très complet sur toute l’Ecosse !

Lat. 56.1786
Long -4.41957

 

A la découverte du Loch Lomond

Aujourd’hui nous partons à la découverte du Loch Lomond, le plus grand lac du Royaume-Uni, très apprécié des habitants de Glasgow. Nous comprenons très vite pourquoi puisque nous rejoignons le loch en à peine une heure depuis la ville. Le lac est immense et bordé de forêts, collines et montagnes plus abruptes vers le nord. Pour avoir un aperçu plus global du Loch et prendre de la hauteur, nous décidons de faire une des nombreuses randonnées possibles autour du lac.

Nous jetons notre dévolu sur la randonnée du Ben Dubh, car nous ne nous sentons pas la force de grimper le Ben Lomond. En effet, le Ben Lomond est le sommet de plus de 900 m le plus au sud de l’Ecosse, très connu des randonneurs. 12 km en 6 heures, nous gardons nos forces pour plus tard !

 

Direction le Ben Dubh ! Il fait beau et assez chaud, nous partons pour la journée puisque ce sont 9 km de randonnée qui nous attendent ! Le dénivelé est important et ça grimpe dur, mais le paysage est magnifique et la vue sur le loch vaut l’effort. Nous pique-niquons en haut du sommet, entourés par les montagnes.

 

 

Nous redescendons au bord du Loch Lomond prendre un milkshake pour nous remettre de tous ces efforts. La vue du bord du Loch à Luss est elle aussi superbe. Le lac est majestueux, assez agité ce jour-là à cause du vent, les îles au milieu lui donne tout son charme.

Randonnée du Ben Dubh
8 km et plus de 600m de dénivelé
Comptez au moins 4 h
Départ près de la Luss Primary School

 

Toutes les randonnées d’Ecosse sont compilées sur le site Walk Highlands, vous y retrouverez les itinéraires par régions et toutes les infos pratiques pour préparer vos randos !

 

Lat. 56.2217
Long. -4.86

 

Direction la porte d’entrée des îles

Après avoir dormi au milieu des montagnes, la vue au réveil est superbe. Nous nous dirigeons tranquillement vers Oban pour prendre le ferry pour l’île de Mull. Nous décidons de suivre la route touristique, plus longue mais plus jolie que l’itinéraire initial. En effet, la route est magnifique. Entre montagnes, loch et cascade, on en prends pleins les yeux !

Nous arrivons à Oban en fin d’après-midi. Porte d’entrée des îles, la ville dessert de nombreuses îles des Hébrides Extérieures. Nous profitons du bord de mer pour faire une petite balade en kayak au coucher du soleil.

 

Moment magique entre lumière du soir, mer calme et montagnes en fonds, nous profitons pleinement de ce moment !

 

 

Lat. 56.437586
Long. -5.469461

 

L’île de Mull

Direction l’île de Mull ! Nous prenons le ferry au port d’Oban en fin de matinée sous un ciel plus que menaçant. 45 minutes de traversée suffisent à relier les deux points. L’Ecosse ne nous épargne pas avec sa météo douteuse. Arrivés à Mull, la pluie commence à tomber. Nous sortons du ferry et nous dirigeons directement vers le Duart Castle. A flanc de falaise, le Duart Castle domine la baie, face à Oban. Les environs sont superbes, malheureusement pour nous le château est en travaux, ce qui lui enlève un peu de son charme. Nous déjeunons sur le parking puis nous nous baladons tout autour du château au bord des falaises. La balade est très agréable et le château impressionnant de par sa situation. Le ciel brumeux et les quelques gouttes nous rappellent ce que nous sommes venus chercher ici.

Après cette visite, nous décidons de visiter l’île de Mull par la route, et de nous arrêter lorsque nous en ressentions l’envie. Sur l’île, il n’y a pratiquement que des routes à une seule voie (single track road). Nous roulons donc avec prudence. Difficile de décrire tout ce que nous voyons le long de cette route.

Les paysages mystiques et enchanteurs sont exactement ceux que nous imaginions trouver ici. Les falaises sont raides, les plaines bordées de moutons et les vaches traversent sans crier gare. La vie nous semble paisible, loin de toute agitation. Les animaux ont une place importante et on se doit de la respecter. Les chiens doivent être toujours tenus en laisse pour ne pas faire peur aux moutons. Ils sont ici chez eux et nous sommes seulement des invités.

Notre point de chute fut Calgary Beach, une des plages les plus célèbres de Mull. En arrivant on comprends pourquoi. La route qui y mène est sinueuse et borde la mer au plus proche. Les falaises au loin sont imposantes, et sous le ciel gris l’ambiance qui y règne est étrange. Après le dernier virage, on aperçoit enfin la plage. Large et étendue, son sable est d’un blanc étincelant. L’eau est superbe, et nous le découvrirons d’autant plus le lendemain sous le soleil. Nous posons notre campement pour la nuit sur un petit parking au bout de la plage. Nous nous endormons au gré de la pluie et du vent, au bord de la mer.

 

Lat. 56.580471
Long. 6.278136

 

Une journée à Tobermory

Le réveil à Calgary Beach est grandiose. Le vent de la nuit a chassé les nuages. Nous découvrons la plage et le lieu sous le soleil, magique. Le bleu de la mer est pur, transparent, et contraste avec le blanc du sable. Carte postale. Nous profitons de notre réveil matinal pour aller nous balader le long des falaises, la vue y est grandiose. Nous jouons sur la plage avec Lewis, il est fou de joie de pouvoir se baigner. Je ne cesse de photographier l’endroit, idyllique. Après avoir pris une bonne douche, il est temps de partir. Nous avons encore à découvrir !

Nous rejoignons Tobermory, capitale de l’île, soit la ville la plus animée. Nous arrivons par une petite route qui surplombe la baie, on y voit déjà tous les bateaux de pêche amarrés dans le port. On a hâte.

La ville, ou devrais-je dire le village, est toute petite. Nous nous garons dans la rue principale, la rue aux maisons colorées. C’est si joli sous le soleil. Comme recommandé par le guide, mais aussi sur la blogosphère, nous nous dirigeons vers le Café Fish, le seul et unique restaurant que nous nous offrirons pendant notre roadtrip ! L’endroit est pittoresque, nous montons l’escalier et découvrons une jolie terrasse avec vue sur la baie. Nous mangerons dehors, le temps nous y invite fortement. Nous commandons chacun des choses différentes, ayant du mal à nous imaginer les plats sur la carte, nous faisons confiance au feeling. Et nous avons bien fait ! Ce fut délicieux. Leur gratin de poisson est réellement excellent, le meilleur plat de poisson que je n’ai jamais mangé. J’en rêve encore parfois ! Ne vous attardez pas sur les desserts.

Nous avons pris notre temps, et l’après-midi est déjà bien avancée. Nous décidons de randonner un peu dans la foret qui longe la baie à droite de la ville. Et nous découvrons plusieurs cascades et points de vue superbes. Une jolie balade à faire si vous êtes dans le coin !

En début de soirée, nous rejoignons notre spot, sur un petit terrain de pic pic. Nous profitons des barbecues à disposition pour faire griller quelques chamallows. La soirée est belle.

Lat. 56.611869
Long. -6.046406

 

Sana Bay, paysage de carte postale

La pluie nous réveille le lendemain matin. Nous prenons notre temps, entre petit-déjeuner et série, le temps ne se prête pas aux activités extérieures ! Nous prenons le ferry aujourd’hui pour retourner sur le continent. Une personne nous a conseillé d’aller voir Sana Bay, qui apparemment vaut réellement le détour, allons-y ! Nous attendons le ferry à Tobermory sous la pluie, pour rejoindre Kilchoan, à environ 30 minutes de traversée.

La traversée de la baie est superbe et la pluie ne vient rien gâcher. L’ambiance de l’Ecosse est encore une fois bien là, entre mer agitée et falaises déchirées.

A partir de Kilchoan, il faut environ 30 minutes pour rejoindre Sana Bay. Nous sommes au fin fond de l’Ecosse, il n’y a personne, et c’est tant mieux. Encore et toujours ces fameuses single track road, tout le monde ici est très polie et chacun fait de son mieux pour laisser passer l’autre sur ces routes étroites. N’oubliez pas de saluer chaleureusement tout le monde en guise de remerciement !

Notre vraie rencontre avec les vaches à franges a eu lieu à Sana Bay. Elles sont là, presque au milieu de la route et paissent paisiblement. Elles sont superbes avec leur longs poils, et leurs grandes cornes. Mais surtout, leur franges ! Florian tente le face à face pour les photographier, mais nous ne sommes pas fiers devant ces grosse bêtes poilues. C’est tout de même génial de pouvoir les observer d’aussi près.

Nous déjeunons sur le parking de Sana Bay puis attendons la fin d’une averse pour aller nous balader. Arrivés sur la plage, nous comprenons rapidement pourquoi nous avons fait le détour ! Le soleil pointe le bout de son nez, ce qui rends le lieu encore plus magique. L’eau est limpide et les fonds peu profonds, l’endroit est paradisiaque. Nous en profitons pour ramasser quelques coquillages pour le repas du soir. Local vous avez dit ?

Nous n’avons pas regretté d’être venu, cet endroit est vraiment magnifique et vaut largement le détour ! Nous passerons la fin d’après-midi sur la route, pour rejoindre Fort William le lendemain.

 

  • L’île de Mull est à ne pas rater ! Moins connu que sa voisine Skye, elle est différente. Nous l’avons trouvé plus sauvage et préservée du tourisme. Les routes côtières sont superbes, surtout celle qui longe l’île à l’ouest.
  • La région du Loch Lomond mérité qu’on s’y attarde. Nous n’avons pas pris beaucoup le temps de l’explorer, mais l’aperçu qu’on en a eu donne envie d’en voir plus
  • Le Café Fish est une SUPER bonne adresse sur Mull
  • Sana Bay est à ne pas rater, c’est loin de tout, mais l’endroit est tellement beau !
  • N’oubliez pas de sortir le porte-monnaie pour stationner en ville, TOUT EST CHER

 

 

Toutes les photos ont été prises par nos soins. Les petits logos et la carte également. Merci de nous contacter si vous souhaitez les utiliser.

 

EnregistrerEnregistrer

Join the discussion 2 Comments

  • Fiala Elise dit :

    Merci pour ce billet très bien écrit et pour ces belles photos!
    Ça donne envie de découvrir l’Ecosse avec ses paysages si majestueux,
    On voyage a travers vous c’est déjà pas mal!

    • thetravellingshed dit :

      Merci Elise ! C’est vraiment un pays superbe, on a adoré le parcourir de long en large 🙂 D’autres articles arrivent très vite pour vous raconter la suite de notre périple là-bas 🙂

Leave a Reply