Il est 4h55 ce matin-là quand je me réveille. J’ai envie de faire pipi, en plein milieu de la nuit, comme d’habitude depuis des années. Bien emmitouflée sous la couette, je sens le froid sur mon visage. On est le 15 Janvier, et c’est l’hiver, le vrai. Je trouve la force de me lever, je regarde le thermomètre à l’intérieur du van : 8 degrés dedans, -1 dehors. Outch. Comme chaque nuit depuis au moins une semaine, les températures descendent bien bas , heureusement la couette fait bien son job, et on ne souffre jamais du froid dans Bernie. Bref, on est le 15 Janvier, ça fait 3 mois qu’on habite dans notre camion, sur un terrain, et on vit notre premier hiver dans notre maison sur roues.

22 Février 2019 | 16h45

Je vous avais laissé début septembre, avec la deuxième partie d’Objectif Nomades. On finissait tout juste notre bolide, et on était à la recherche d’un terrain où poser nos roues pour quelques mois. Ce ne fut pas chose facile, et on vous l’explique par ici. Heureusement, notre bonne étoile a encore une fois bien brillé aux dessus de nos têtes. Début Mars, on entamera notre 6ème mois de vie sédentaire en van, et c’est une sacrée expérience les amis ! Et ça me rappelle à quel point le temps passe vite, s’en est flippant. 

Comme toute aventure, il y a des hauts et des bas, des remises en questions, des “qu’est-ce qu’on fout là ?”, des “c’est vraiment génial”, et tout le tintouin qu’apporte un changement plutôt radical dans une vie. Et c’est plutôt radical en effet. Retour sur ces derniers mois, en mots et en images.

Presque 3 semaines de recherches donc, pour trouver ce fameux sésame, le graal absolu, le terrain rêvé (ou presque). Alors qu’il nous restait quelques bricoles à faire sur Bernie, un soir on s’est dit « allez ce soir, on va s’installer sur notre terrain, c’est maintenant ! ». On a rangé nos affaires dans le van, on a fait le lit, quelques courses, et nous voilà partis rejoindre notre campagne. On était excités, on y croyait pas trop à vrai dire, mais nous voilà posés face à cet étang, sur ce (grand) carré d’herbe au milieu de la campagne. On ouvre les portes, le soleil est bien bas, la lumière d’automne est magnifique, si douce. Notre premier soir dans notre nouveau chez nous, c’est maintenant. On a mis du temps à prendre nos marques, à s’habituer à l’endroit, aux alentours, à notre nouvelle façon de vivre. Mais notre nouvelle routine nous plait. 100% connectés à la nature, du matin au soir, elle régit notre vie, tout comme la météo. 

L’automne est plutôt doux, mais vient l’hiver. On ne s’est pas vraiment préparé à ça, on ne connait pas cette saison en van, alors on va faire comme d’habitude, prendre comme ça vient, improviser, imaginer des solutions. Au début c’est dur, il y a la pluie, beaucoup de pluie. Le van est sale, on a peu de place pour faire sécher les affaires trempées, on râle contre les chaussures pleines de boues, bref ça rend un peu bougon tout ça. C’est les jours pas drôles vous savez, où vous vous demandez pourquoi. Pourquoi on s’inflige ça ? Personne ne nous a forcé à vivre dans 6m2, encore moins en plein hiver. Mais après la pluie, vient le soleil. Quand on ouvre les portes face à l’étang gelé, au soleil du matin, à la campagne silencieuse et aux chevreuils qui filent devant nous, on sait pourquoi. Tout s’éclaire, et ça efface les jours pas drôles. 

Alors on l’affronte l’hiver, on le prend à bras le corps pour ne pas le subir. Des vêtements chauds, des bottes, et nos p’tits gants, on marche tous les matins sur les chemins escarpés de notre campagne. C’est beau la nature, et chaque jour on s’en émerveille. On observe les oiseaux, les traces que les ragondins laissent le long du canal, les canards, et on croise fort les doigts chaque matin pour avoir la chance d’observer les chevreuils. Plusieurs fois ils sont passés à quelques mètres de nous, c’est toujours incroyable comme spectacle. Nous en tout cas, ça nous fait quelque chose dans le ventre. 

On rentre dans notre maison sur roues, heureux à l’idée de se préparer un bon thé, nos pieds près du chauffage. La buée sur la fenêtre dessine une jolie lumière, c’est le matin, on prend le temps de vivre. L’hiver est rude, mais il passe vite, c’est fou. Déjà mars, bientôt. L’humidité est difficile à gérer, c’est notre point noir, notre combat quotidien. On imagine milles et une solution pour la diminuer, la contourner. Et ma foi, on s’en sort pas trop mal. Le début d’année n’a pas été facile psychologiquement. Vous savez, ces périodes de la vie où on remet tout en question, où on se demande si on a fait les bons choix, si c’est bien ça qu’on veut. Le début d’année a aussi été synonyme d’une période creuse niveau boulot pour moi, c’est la première fois que je vis ça depuis que je suis à mon compte, et c’est dur à gérer. On se sent seule, un peu démunie même, et on perd beaucoup confiance en soi. Heureusement je suis très bien entourée, je reste positive, et je sais pertinemment que tout ça est normal. Et il faut l’avouer, on survit à l’hiver mais on rêve du début du printemps. Ressortir la table, les chaises, sentir la chaleur du soleil le matin, repartir sur les routes pour quelques weekends avec les copains, faire un barbeuc… 

Voilà donc bientôt 6 mois, 6 mois de notre vie sédentaire dans notre van Bernie. Notre routine est bien rodée, elle nous rassure et nous fait du bien, mais on a hâte de lui mettre un grand coup de pied quand même, histoire de se bousculer encore un peu ! Ce n’est pas tous les jours faciles, ah ça non, mais on sait pourquoi on le fait, c’est tout ce qui compte.

To be continued

Join the discussion 2 Comments

  • Le Van migrateur dit :

    Bien résumé et trop bien écrit, comme d’hab 🧡

  • Clémentine dit :

    Quelle jolie plume, on se croirait avec vous! Ça me rappelle les jours de pluie en Australie où je pestais comme jamais contre le froid, l’humidité, etc… et quand on se levait avec le soleil, j’oubliais tout le reste…
    Je ne sais pas si j’aurais le courage de vivre comme vous en van à temps plein et en hiver, mais cette façon de vivre permet définitivement de tirer de belles leçons et d’apprécier la vie autrement!

Leave a Reply