Bientôt 6 mois que je n’ai pas repris la plume ici, je suis si heureuse de retrouver cet endroit que j’aime tant, et de vous retrouver surtout ! Nous voici donc réunis aujourd’hui pour un nouveau chapitre d’Objectif Nomades, quelques longues semaines (pour ne pas dire mois) après le tout premier. Je pensais avoir le temps de vous écrire régulièrement, mais le quotidien a pris le dessus. Entre les travaux du camion, mes clients, nos amis, le blog est évidemment passé en second plan ! Mais je suis de retour, bien décidée à vous raconter un peu de nous…

6 Septembre 2018 | 17h30

Je vous écris d’un café, où je me suis installée pour travailler, un petit thé vert pour m’accompagner. Comment revenir sur ces 6 derniers mois… peut-être en reprenant là où je vous avais laissé ? Souvenez-vous, dans le premier chapitre d’Objectif Nomades, nous allions quitter Paris, pour… une nouvelle aventure ! Et quelle aventure mes amis, puisque tout ne s’est évidemment pas passé comme prévu. D’ailleurs « prévoir » chez nous est un verbe si peu utilisé qu’on ne sait même plus trop ce qu’il signifie. Et croyez-moi ce n’est pas toujours une qualité ! 

Comme convenu, nous avons quitté Paris, le 1er Avril 2018. Nous avons frénétiquement fais nos cartons, à la fois pressés de partir pour « quelque chose d’autre » mais aussi (déjà) nostalgiques. A notre grande suprise, nous nous étions attachés à cet endroit, ce petit appartement de 30m2 (région parisienne oblige) c’était notre cocon. Mais ce qui nous attendait était tout aussi excitant, si ce n’est plus ! Alors on a mis Lewis et Sacha dans le camion, et on a laissé derrière ce petit bout de vie, qui fait partie de nous désormais et on a pris la route vers le sud… Une fois partis, notre unique but était d’avancer coûte que coûte !

Depuis quelques semaines, nous pensions à investir dans un nouveau fourgon (et on se disait même que ça serait vachement pratique pour le déménagement d’avoir un grand camion vide.…). Je vous épargne les détails et longues soirées de réflexion sur quel type de véhicule nous voulions et pourquoi, ce fut beaucoup trop ennuyeux pour vous le raconter ici ! Nous avons trouvé notre nouvelle maison sur roues après quelques semaines de recherche intenses. Bernie, c’est notre coup de coeur ! On fonctionne beaucoup au feeling, et même si il n’est pas parfait, on savait que c’était lui. Quelques centaines de kilomètres plus tard, nous sommes allés le chercher, tellement excités de le découvrir pour de vrai ! Il nous a fallu l’apprivoiser cette grosse bête à 4 roues, plus grande et plus longue que notre premier petit van Harrison. 

On est rentrés chez mes parents, avec les deux fourgons, remplis de toute notre vie. Parce que figurez-vous que la Vendée qui devait initialement nous accueillir, n’a pas voulu de nous ! Les dès étaient jetés, il fallait vendre Harrison pour pouvoir commencer à aménager Bernie et avancer, tout simplement ! On a mis un mois à le vendre, il est partis avec sa nouvelle famille un samedi matin, et c’était dur de le voir s’éloigner pour toujours ! C’est grâce à lui qu’on est tombés amoureux de ce mode de voyage, et grâce à lui qu’on a voulu en faire un mode de vie, c’est pas rien non ? 

Mais haut les coeurs, c’était notre choix ! Alors on souris et on va de l’avant, on a un fourgon à aménager quand même ! Grâce à la vente d’Harrison, on a pu s’y mettre sérieusement et depuis Mai 2018, Bernie prend forme. Pose des fenêtres, isolation, revêtements, meubles, accessoires… chaque étape est une victoire ! Et on se sent déjà bien dans cette jolie maison sur roues, les choix que l’on a fait pour son agencement nous correspondent, et on s’en réjouit. Cette vie-là, on l’a choisit pour sa simplicité, son retour à la nature et aux basiques. Alors on a voulu rester simple dans nos équipements : pas de chauffe eau, pas de chauffage, une douche amovible et des toilettes sèches. On vous explique ça plus en détail dans cet article dédié à Bernie si ça vous intéresse d’en savoir plus. 

Entre deux coups de marteau, on a travaillé aussi, beaucoup. J’ai de nouveaux clients que j’aime beaucoup, et je fais le choix de ne pas accepter trop de contrat en même temps. Je préfère travailler moins et gagner moins, juste ce dont j’ai besoin et ça fait du bien d’avoir du temps pour soi et pour les autres ! Flo lui de son côté a vu ses plans complètement chamboulés. On vous avait quitté en vous racontant qu’il avait trouvé une petite place dans un studio en Vendée, et qu’on allait du coup devoir s’installer là-bas. Que nenni. Les semaines passaient et Flo n’avait aucune nouvelle de cette fameuse tatoueuse dont nous tairons le nom. Elle disait ne pas savoir quand il pourrait venir, que c’était compliqué en ce moment. On avait compris le message, et il n’a pas tardé à se mettre en quête d’un nouveau studio qui pourrait l’accueillir.

Il venait de quitter son emploi, exprès pour commencer dans ce studio, et voilà qu’elle le lâche à quelques jours du début ! Heureusement la chance lui a sourit, et il ne lui a fallu que quelques mails pour trouver un endroit où apprendre. Cette fois c’était la bonne, la semaine d’après, il commençait ! C’est un de ses rêves qui se réalise là, faire un métier/passion et ne pas avoir l’impression de travailler un seul jour de la semaine, le rêve de tous finalement ? Nous voilà tous les deux heureux et épanouis dans nos jobs, et il était temps. Il y a un an de ça, c’est tout ce à quoi nous aspirions, et voilà qu’on a réussi ! On a réussi ! Alors oui, on a pas honte de le dire, ni même de le crier sur tous les toits : on est heureux dans ce qu’on fait, travailler n’est pas une corvée, et je dirais même que c’est un plaisir ! Et franchement, je ne peux que vous souhaiter la même chose… quel bonheur.

Pour ça, il y a aussi les sacrifices derrière. Depuis 6 mois nous vivons chez mes parents, et c’est grâce à eux qu’on peut faire les économies nécessaires à nos différents projets, et aménager Bernie sereinement ! Mais cela signifie aussi sacrifier sa vie de couple en général, et c’est pas tous les jours facile. Retourner chez ses parents à 27 ans, c’est aussi compliqué pour eux que pour nous. Chacun à sa vie, sa façon de fonctionner et les attentes divergent… Loin de moi l’idée de se plaindre, mais même si on est chanceux de pouvoir faire tout ça, il est aussi important qu’on sache accepter nos émotions et notre ressenti. Aujourd’hui, et après 6 mois chez eux, il est temps pour nous de nous envoler de nouveau et de trouver un coin à nous ! Alors on vous en a parlé ici et là, mais on aimerait trouver un petit bout de terrain où se mettre avec notre fourgon Bernie, Sacha et Lewis, histoire de recommencer à écrire l’histoire à 2 (enfin à 4). C’est encore une fois l’inconnu total, l’instabilité absolue, mais je crois qu’on aime ça au fond de nous ! On ne sait pas si on va aimer vivre en van à un même endroit, on ne sait pas si on va passer l’hiver dedans sans mourir gelés, on ne sait rien de tout ça, on avance au jour le jour et advienne que pourra ! 

Voilà où on en est aujourd’hui, avec une nouvelle maison sur roues pratiquement terminée, un nouveau job pour Flo, et toujours le même pour moi. Il ne nous manque qu’un lieu, un endroit pour nous 4, pour continuer à remplir ces pages blanches qui s’ouvrent devant nous avant le grand départ outre-atlantique !

To be continued

Join the discussion 12 Comments

  • Ahhh tant de changements en si peu de temps, et déjà de nouvelles aventures qui se profilent ! On a hâte de voir ce que vous nous réservez, et d’aller trinquer sur votre nouveau terrain tout neuf !

    Aller, c’est nous les prochains ! 😛

    • The Travelling Shed dit :

      On vous attend sur le terrain avec votre nouvelle maison sur roues l’année prochaine hein… 😀 (et le chien, évidemment.)

  • Ooooh les pipous, ça fait plaisir de lire un nouvel article ! On vous souhaite tout le bonheur du monde et on a hâte de voir la suite de vos aventures <3

  • Le Van migrateur dit :

    Bravo les copains, vous êtes une source d’inspiration et un modèle de réussite comme on les aime 🧡

  • Vadrouilleurs family dit :

    Je pense que c’est juste ça été heureux !! Vivre toute simplement

    • The Travelling Shed dit :

      Exactement ! Vivre, profitez des petits moments qui font tout <3 Merci pour votre commentaire !

  • Je suis tellement heureuse pour vous et je vous admire beaucoup ! Nous il nous aura fallu beaucoup de temps pour prendre les décisions que vous avez eu le courage de prendre aussi rapidement. Et vous avez tellement raison ! On vous souhaitez beaucoup de bonheur et on est trop content de connaître de gens aussi ouverts et passionnés que vous. Vivez et vibrez !

    • The Travelling Shed dit :

      Ton petit mot m’a tellement touché ! Merci, merci, merci ! On est si heureux de vous connaître aussi, vous êtes de si belles personnes <3

  • Mais que de belles nouvelles pour vous les gars ! C’est juste génial on est trop heureux pour vous ! Et oui en effet, quand on fait de sa passion son boulot, on ne travaille plus un seul jour de notre vie … Et c’est aussi notre objectif ! En tout cas je sais chez qui je viendrais faire mon prochain Tatoo en rentrant en France … 😀
    D’énormes bisous !
    Mel+Ben+Charlie

    • The Travelling Shed dit :

      Merci ma bichette pour ton petit mot ! Qu’est-ce qu’on se sent soutenu grâce à cette belle famille de voyageurs sur Internet, ça fait du bien ! 🙂 Je vous souhaite tout le meilleur, continuez à nous faire rêver, et j’espère bien vous voir à votre retour 😀

Leave a Reply