J’ai presque des sueurs froides en écrivant ce titre ! Pourquoi ? Parce que depuis quelques mois, la question nous tiraille. Le faire homologuer ? Ne pas le faire homologuer ? Les avantages ? Les inconvénients ? Si vous êtes sur les réseaux sociaux, et notamment dans les groupes Facebook consacrés aux vans aménagés, vous n’avez pas pu passer à côté ! On entend tout et n’importe quoi à ce sujet, chacun y va de son petit conseil, sans grand fondement généralement. On a pas voulu prendre part au débat, parce que ça tourne parfois à la propagande et qu’on part du principe que chacun fait quand même bien ce qu’il veut ! Alors aujourd’hui on va vous donner notre vision des choses. Ce n’est ni une vérité générale, ni un article pour vous conseiller mais juste notre point de vue à ce sujet et ce qu’on a décidé de faire pour notre prochain camion. Bonne lecture ! 

Bernie le van

Qu'est-ce qui change ?

Pour re-situer les choses dans leur contexte, on va revenir sur cette histoire d’homologation et de contrôle technique, pour que ceux qui n’y sont pas familiers comprennent un peu plus les enjeux. En 2016, nous avons acheté notre premier camion. Un utilitaire vide que l’on a transformé nous-mêmes en van aménagé. A cette époque, on ne s’est posé aucune question vis à vis de la carte grise, d’une part parce que le contrôle technique venait d’être passé, et d’autre part parce qu’on ne savait pas, tout simplement. Aujourd’hui, la question est toute autre, puisque tout change ce mois-ci, et que nous allons commencer à aménager notre nouveau camion dans les prochaines semaines.

Pour faire simple, on utilise le terme d’homologation pour désigner le fait de changer la carte grise d’un utilitaire (CTTE) en carte grise de camping-car (VASP Caravane). On dit donc qu’on fait “homologuer” notre camion. Derrière ce simple terme d’homologation se cache un bon nombre d’étapes et de process à franchir avant d’obtenir la carte grise VASP Caravane.

Pour rappel donc :

  • Carte grise CTTE : “véhicule utilitaire = véhicule aménagé pour transporter plus de marchandises ou de passagers qu’un véhicule particulier.”
  • Carte grise VASP : “Un véhicule de catégorie M conçu pour pouvoir servir de logement et dont le compartiment habitable comprend au moins les équipements suivants : des sièges et une table, des couchettes obtenues en convertissant les sièges*, un coin cuisine*, des espaces de rangement. Ces équipements doivent être inamovibles. Toutefois, la table peut être conçue pour être facilement escamotable. “

Pour en savoir plus sur la mention VASP Caravane.

Ce mois-ci, en mai 2018, le contrôle technique français est entièrement réformé pour coller aux directives européennes, afin d’uniformiser le tout en Europe. En clair, il se durcit et va coûter plus cher. Des points de contrôles sont ajoutés, et certains points ne posant pas de soucis auparavant vont maintenant faire l’objet d’une contre-visite.

Ce qui nous intéresse concerne plus particulièrement ce qui sera appliqué pour les utilitaires aménagés. Dorénavant, les utilitaires aménagés par des particuliers, ayant une carte grise utilitaire (CTTE comme vu au début de l’article) ne pourront plus passer le contrôle technique. Un véhicule ayant un aménagement fixe devra avoir une carte grise correspondante, avec la mention VASP Caravanes, sous peine de se voir refuser le CT.

Je ne vais pas rentrer dans les détails pour deux raisons : je ne suis absolument pas professionnelle et ne suis donc pas la mieux placée pour vous parler des questions techniques, et je pense que c’est à chacun d’entre nous de se renseigner par lui-même. On voit des tas de conneries passées, il faut faire le tri ! La seule chose que je vous conseillerai est d’appeler votre centre de contôle technique ainsi que la DREAL de votre département pour obtenir toutes les informations nécessaires, et poser toutes les questions que vous avez sur ce sujet. 

En ce qui nous concerne, notre premier van Harrison ne rencontre pas de problème pour le contrôle technique car notre aménagement est amovible. C’est à dire que nous pouvons l’enlever pour passer le contrôle tous les 2 ans. L’info est bien vérifiée auprès de notre centre de contrôle. Cependant, pour Bernie notre future van, la question est toute autre. Nous étions partis du fait que nous ne voulions pas l’homologuer, faire les choses à notre sauce et basta. Mais nous avons réfléchi et discuté, avons tourné le sujet dans tous les sens avant de se dire que peut-être, il serait mieux de le faire homologuer VASP Caravanes.

Notre ancien van Harrison.

Pourquoi nous ne voulions pas le faire homologuer ?

Ben oui, pourquoi ne pas vouloir suivre scrupuleusement la loi en bon citoyen que nous sommes ? Voici les 4 raisons principales :

➡  Parce que nous avons choisi de voyager en van pour être libre ! Et cette histoire d’homologation nous enleve une partie de notre liberté. Je vous l’accorde, la notion de liberté est toute relative et personnelle. Mais c’est encore des tas de normes à respecter pour obtenir le fameux sésame VASP Caravanes. Des préconisations à suivre, un cahier des charges gros comme ça à éplucher, franchement on s’en passerait bien nan ? Nous on veut juste kiffer en fait, vivre dans le monde des bisounours et qu’on nous laisse tranquille ! 

➡  Parce que ça coûte cher. Et que c’est surtout encore un autre moyen de nous en soutirer toujours plus. Passer sa carte grise en VASP coûte entre 500 et 700 euros, sans compter le temps passé à effectuer les démarches, remplir les papiers, se renseigner auprès des divers organismes et j’en passe. 

➡  Parce que c’est encore viser les mauvaises personnes. Beaucoup de gens vivent dans des camions, souvent vieux et généralement pas aux normes. On en connait plusieurs et on en a rencontré sur la route. Certains n’ont que ça, que leur fourgon pour vivre, et aller travailler accessoirement. Ces personnes vont se retrouver avec des véhicules qui ne passent plus le CT à cause de ces normes. Et ils n’auront pas les moyens de faire changer leur carte grise au vu du prix à payer. Alors on est pas là pour faire de la politique j’en conviens, mais c’est terriblement frustrant et même plutôt agaçant de voir toujours les mêmes se faire faire les poches, et les autres s’engraisser. 

➡ Parce que ça tue la créativité. On aime imaginer, créer, personnaliser. Les normes visent à homogénéiser et unifier, tout ce qu’on aime pas quoi. On est totalement d’accord sur le fait qu’il faut avoir un véhicule un minimum sécurisé, mais la sécurité c’est du bon sens. Harrison n’est pas homologué, mais il n’y a rien de dangereux dans l’aménagement, absolument rien. Nous n’avons aucun système de gaz, et la bouteille est continuellement fermé lorsqu’on ne l’utilise pas. Rien ne bouge quand on roule, puisque les placards sont fermés par des loquets, nos meubles n’ont pas de bout arrondis, mais qu’importe puisque personne ne s’assoit à l’arrière quand on roule, etc etc etc. Du bon sens, juste du bon sens. 

Bernie le van

Notre nouveau van Bernie !

Pourquoi nous avons quand même décidé de l’homologuer ?

Après moult réflexions, on a décide de se plier aux règles de l’homologation pour 4 raisons :

➡  Tout d’abord, le fait que l’on va vivre dedans. Et qu’il est beaucoup plus grand que le précédent. Faire un aménagement totalement démontable dans un grand van, ça nous semblait pas impossible mais plutôt peu pratique ! Nous allons avoir toute notre vie à l’intérieur, tout ce que l’on possède tiendra dans le van, alors autant qu’il soit « aux normes ». Un peu comme une maison quoi. 

➡ Ensuite, une des raison les plus importantes c’est la douche.  Ou pour être plus précis : le trou d’évacuation de la douche. Nous voulions pouvoir prendre notre douche à l’intérieur pour les jours où il fait froid ou lorsqu’il pleut. Nous ne voulions pas “polluer” l’espace avec une douche fixe, nous avons donc décidé d’encastrer un bac de douche dans un faux plancher. Pour l’évacuation de l’eau nous sommes donc obligés de percer un trou dans le plancher du camion. Même en démontant tout l’aménagement, ce seul trou percé dans la tôle aurait posé problème au CT. Ce détail nous a donc également poussé à nous tourner vers l’homologation !

➡  Nous voulons qu’il soit assuré comme il faut, pour être tranquille. La carte grise VASP va donc nous permettre d’être assuré correctement en cas d’accident ou de sinistre. Nous roulons depuis 2 ans avec un véhicule qui n’est pas correctement assuré, puisqu’en carte grise CTTE tout l’aménagement à l’arrière n’est pas assuré. Alors honnêtement, on s’en fiche un peu et l’argument du contrôle de police ne nous fait pas vraiment peur. On s’est déjà fait arrêter, sans aucun soucis particulier ! Mais quitte à y mettre un peu d’argent, autant faire les choses jusqu’au bout.

➡  Parce qu’on a décidé de prendre les normes à leur minimum, et de ne faire que l’indispensable. On vous l’avait dit dans un précédent article sur la présentation de Bernie, on veut que tout soit simple, et surtout que l’aventure continue ! C’est pas un hôtel sur roues, c’est un (grand) van aménagé ! Alors non, on aura pas de chauffage ou de douche fixe, ni d’eau chaude au robinet ou de TV mais on a pas signé pour ça à la base. Sinon, on aurait été voir le concessionnaire du coin pour mettre 50 000 balles dans le dernier Font Vendôme, et passer nos soirées devant le JT de Claire Chazal (sorry Claire) ! 

Alors on va se délester de plus de 500 euros et de plusieurs (dizaines) d’heures de recherche et de paperasse pour obtenir cette fameuse carte grise VASP Caravane dont on parle tant. On a hâte que tout ça soit passé, parce que franchement entre nous, c’est pas le sujet le plus intéressant de la terre quand on parle de van aménagé ! 

Avons-nous déjà commencé les démarches ?

La réponse est OUI ! Très organisés que nous sommes, c’est d’ailleurs assez étonnant. On est très mauvais en paperasse, pour ne pas dire exécrable. Alors autant vous dire qu’on est pas passionnés par le sujet. 

On a demandé une autorisation du constructeur pour poser les fenêtres et les lanterneaux, que l’on a obtenu la semaine dernière. On a également imprimé le cahier des charges correspondant aux normes à respecter. Et surtout, on se renseigne au fur et à mesure, sur quoi faire et comment le faire. Il nous reste milles et une chose à faire et à penser, mais on prends les choses dans l’ordre, et ça va le faire ! 

NOTRE AVIS EN BREF

Si l’on doit retenir une seule chose, seul le durcissement du contôle technique nous pousse à homologuer notre van. Toutes les questions de contrôle de police ou encore d’assurances ont toujours existé pour les utilitaires aménagés mais non homologués VASP, bien avant Mai 2018 ! Le seul changement véritable est bel et bien ce CT qui s’endurcit, et qui vise à évincer les vieux véhicules et les véhicules “dangereux” du parc automobile.

Alors non, on est pas pour l’homologation de tous les véhicules aménagés car ce n’est pas toujours justifié, mais dans notre cas on a décidé d’y passer. C’est un choix personnel, personne n’a à vous dire ce que vous devez faire. Ce n’est que notre avis, beaucoup d’entre vous ne seront sûrement pas d’accord avec tout ce qu’on a dit, et c’est tant mieux ! La diversité fait la force ! On ne vous fera certainement pas d’article « technique » sur le sujet de l’homologation, parce qu’on est pas des experts sur le sujet, ni des professionnels habilités à vous dire quoi faire. En revanche, on partagera volontiers nos démarches, et comment nous faisons pour obtenir le graal, cette fameuse CT VASP Caravane ! 

Longue vie aux vans aménagés, aux matelas jetés à l’arrache à l’arrière du fourgon, au petit réchaud pourri pour faire des pâtes au beurre et au pipi dans les bois la nuit !

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

Join the discussion 8 Comments

  • Fanchette dit :

    Bonjour,
    Très interessante vision des choses.
    Je lis que vous avez demandé l’autorisation pour percer des fenêtres et des lanterneaux. L’aviez-vous fait pour le précédant ? Le fait de percer des fenêtre dans un utilitaire CTTE le rend-il non conforme à son statut de CTTE pour le nouveau contrôle technique ?
    En d’autre terme : pourquoi cette autorisation ? en vue du passage en VASP ?
    Merci de m’éclairer.
    Et bravo pour votre choix : Ford c’est costaud ! On en a un de 1974 (aménagé d’origine et VASP d’origine !)
    Fanchette

  • Sab dit :

    Enfin un article clair sur Internet à ce sujet !! Un grand merci à vous deux d’avoir partagé tout ça et je suivrai avec attention la suite de vos démarches si vous les partagez. J’avoue être un peu perdue, je n’ai pas encore choisi mon fourgon qui sera d’ailleurs mon tout premier véhicule, c’est dire… Comme tu le dis, c’est le grand n’importe quoi sur Internet, pas facile de se fier à une info. Je ne sais pas encore si je l’homologuerai mais je vais contacter la DREAL et le CT pour en savoir plus. Tu sais où on peut trouver ce fameux cahier des charges ?
    Merci 🙂

  • David dit :

    Salut à vous tous, bien beau projet que le votre et que je partage dans un sens.
    Il est vrai que faire homologuer un van qui à la base est une camionnette semble complexe.
    Le souci pour votre dossier ( j’ai lu un peu de tout et n’importe quoi ici et là ) à la DREAL
    Les installations d’eaux, de gaz, meubles, literie et d’électricité doivent être présente
    et si installation n’est pas fixe et dans les normes votre dossier pourra être refusé !

    Donc un poste supplémentaire de dépense dans votre projet malheureusement.
    Car il faudra faire des modifications pour se plier au critères “VASP Caravane”.
    De toutes façon ces lois ne date pas d’hier juste un rappel pour faire peur
    et décourager les amoureux de liberté dans leurs choix .

    Rien ne vous empêche de faire une installation d’eau et de gaz fixe ou pas …
    concernant le trou d’évacuation des eau usées dans votre fourgon il faudra aussi
    au minimum un réservoir avec système de vidange homologué bien sûr …
    J’ai pensé pour mon installation à un bac de récupération d’eau ( zinc ou ABS)
    également un toilette sèche car en cam l’économie d’eau est très importante.

    Je viens de passer mon fourgon au CT hier trankil 2 ans et je commence à faire
    un aménagement démontable dans la mesure du possible …
    Le mien et mention “VP” carte grise.

    Je vous souhaites de mener à bien votre projet et beaucoup de bonheur 😉
    David.

  • Didier dit :

    Bonjour, Je me reconnais dans votre approche… J’arrive à la retraite et j’ai acheté un Boxer 2.5diesel (pas de turbo). Ce pépére de 1998 est en très bon état (CT vierge). J’ai fini l’aménagement de ce fourgon en février 2018 et entendu parler de cette nouvelle loi en avril 2018, donc pas très joyeux. J’ai viré tout ce qui touche à : eau, électricité (j’avais mis un convertisseur 12v/220v, tant pis). Pour la cuisson j’ai petit rechaud que j’ai acheté chez Décath. Bref comme çà je n’ai qu’un lit et deux ou trois placard. Je partirai tranquille et comme le CT vient d’être fait (début mai 2018), çà me laisse 2 ans pour réagir. Mais c’est vrai que la partie liberté est touchée en plein coeur avec cette standardisation d’aménagement.
    Bonne route à vous.
    Didier

    • David dit :

      Bonjour Didier, merci, ça fait plaisir de se sentir moins seul ..! J’ai faillis acheté l’année dernière un boxer L3H2 à moteur 2L essence
      Faire attention à la corrosion et au bas de caisse rafistolé.
      J’ai également pris connaissance des directives du nouveau CT en même temps que vous … il y aura bientôt un contrôle plus pointu
      de la pollution ( du peuple ) vers 2020 peut-être avant ??!

      Mon fourgon et un VW LT 28 TDI L2H2 de 1997 propulsion je préfère cette mécanique plus fiable, plus agréable à conduire qu’un
      fourgon traction avec une garde au sol qui donne des envies d’exploration et un angle de braquage plus court, il s’agit du clone du Mercedes Sprinter ( en plus sympa mais C subjectif ) .
      Pour le convertisseur excellente idée, idéal pour charger un ordinateur portable, etc . Pour mon installation en bref :
      – une batterie auxiliaire de 100-110 Ampères via un coupleur séparateur Schreiber,
      elle servira en priorité à alimenter un glacière à compression ce qui donnera à priori jusqu’à 3 jours d’autonomie
      sans faire tourner le moteur du cam.
      – Des plafonniers à leds bien moins gourmand que les lampes navettes de 21 watts brancher sur le circuit principal du véhicule +
      quelques lampes à piles .
      – Pas de gaz fixe , réchaud à alcool et un à cartouche de gaz.
      – Pour l’eau jerrican 15 à 20 litres pour un total de 60-70 litres pour deux + jerrican de récupération d’eau usée pour le bloc cuisine
      de caravane rapido de la belle époque, penderie + rangements .
      -Salle d’eau si l’on peu dire voir mon autres message + haut.
      – un lanterneau fiamma vent 40×40 à aération permanente + un aérateur solaire.

      Le véhicule aura un double lit modulable de 160×180 cm car je serais amener à transporter vélos et/ou moto 250 CC…
      Le démontage ce fera en moins d’une heure si besoin pour le remettre en configuration d’origine car c’est précisément de cela
      qu’il s’agit ! Liberté ! Un Cam modulable sera plus pratique qu’un camping car à cellule ou un fourgon
      qui pèse 3 Tonnes ou tout est fixe”véhicule de tous les jours, travail et loisir” elle est pas belle la vie !

      Pour finir ce n’est pas lié à la complication de la paperasse que je ne le ferais pas homologué , il s’agit d’un véhicule ancien et étant
      mécanicien PL de métier il se révèle bien plus fiable que les diesel actuel… il faut faire des choix dans la vie, mais je pense et ne suis
      pas le seul que dans ce monde de plus en plus individualistes tout dois être normalisé et réformé et mis dans des catégories .

      Amicalement, bonnes routes à vous tous.
      David

  • Arnaud dit :

    Hello,

    Merci pour cet article, c’est plutôt rassurant ! Je voulais savoir, j’ai des trous dans la carrosserie du mien (c’est un vito et j’ai dû mettre une grille latérale dans la carrosserie et une autre dans le plancher pour le frigo, plus une pour la fenêtre latérale) et je voudrais passer en VASP, à qui est-ce que je dois faire passer ma demande d’autorisation constructeur pour les trous ? Un concessionnaire ou direct à un service chez Mercedes ?

    Merci pour votre éclairage !

    Arnaud

  • Gilles dit :

    Bonjour,

    Je partage aussi votre approche et je suis aussi en cours de “transformation” de mon Ford Transit 2009. J’ai beaucoup hésité pour l’homologation, mais finalement je vais aussi le faire, en étudiant bien la chose ce n’ai pas si compliqué que cela, surtout si on s’y prend dès le départ il suffit de respecter certaines normes.

    Le cahier des charges parait relativement compliqué mais à la base il est fait pour les professionnelles de l’aménagement donc seulement certaines partis sont réellement intéressantes pour nous.

    Pour répondre à Arnaud : Adresse toi directement à Mercedes France, ils doivent avoir un service spécifique, en tout cas c’est le cas chez Ford pour lesquelles j’ai eu les autorisations assez facilement et rapidement (- de 15 jours).

    Bon courage à tous

  • Salomé dit :

    Hola !

    Wahoo, j’ai découvert votre site hier, c’est une mine d’or ! Je n’ai pas réussi à m’en décoller de toute l’après-midi ! Vraiment merci beaucoup pour tous vos conseils, astuces et découvertes, c’est vraiment génial…

    Après quelques petits voyages avec les camions de nos parents, avec mon chéri nous voudrions acheter le notre.
    On a bien commencé à regarder. Hier on est allé voir un camion vraiment top, mais voilà seul petit hic, aucune fenêtre… Ce qui voudrait dire créer des ouvertures, jusque là pas de problème. Mais en fait on se posait des questions par rapport au nouveau CT. Vous vous n’allez pas avoir ce problème puisque vous le faites homologuer, mais si on ne le fait pas homologuer et qu’il reste en CTTE, le fait d’avoir modifié la carrosserie est-il rédhibitoire pour le nouveau CT ?
    Au final ma question est sensiblement la même que Fanchette….

    Encore merci pour tout ce partage et j’ai encore quelques heures de belle lecture en perspective ! 😉
    Bon courage pour toutes les démarches !
    Salomé

Leave a Reply