Carnet de route – La Suisse en van aménagé

Partage cet article sur tes réseaux !
Share on Facebook0Pin on Pinterest0Tweet about this on Twitter

On vous retrouve aujourd’hui pour notre premier récit d’aventures ! En effet, après la côte Atlantique mi-juillet, on a décidé d’aller voir les montagnes de plus près, direction la Suisse. Pays qu’on ne connait absolument pas à la base, mais qui nous a fortement attiré par ses multitudes variétés de paysages, et l’irrépressible envie d’aller en montagne, oui en été ! Ce coup-ci on a voulu carrément vous emmener avec nous, avec un format « Carnet de voyage » pour ce récit.

Vendredi soir, départ de Nantes. Nous avions décider d’effectuer la moitié du trajet jusqu’à la frontière avant de nous arrêter pour la nuit. On a passé la nuit à Mehun-sur-Yèvre (commune située à proximité de Bourges) sur une aire de repos située le long d’un canal.

Nous avons repris la route de bon matin direction Genève ! Arrivés à la frontière, nous devions acheter une vignette à coller sur le pare-brise nous donnant accès aux autoroutes suisses. Celle-ci coûte une trentaine d’euros et est valable pour toute l’année en cours.

Nous sommes arrivés à Genève dans l’après-midi, en plein pendant le « Geneva Lake Festival« . Cependant, n’étant pas des grands fans de la foule, et n’étant pas non plus plus attirés que ça par la ville, nous avons rapidement décider de reprendre le camion pour trouver un coin sympa où nous installer pour la nuit. Nous avons longé le Lac Leman et sommes tombé sur une petit rue peu fréquentée avec vue sur le Lac.

image-1-bis

 

Nous avons décider d’aller admirer le Saut du Doubs ! Il s’agit d’une grande chute d’eau située à la frontière franco-suisse. Nous avons donc repris la route en direction du nord pour nous rendre à la frontière. Une petite randonnée d’environ une heure était nécessaire pour se rendre au niveau de la chute d’eau.

image-2-bis

Le soir, nous somme redescendus légèrement en direction du Lac Léman et nous sommes arrêtés sur une petite aire de piquenique située à Vue-des-Alpes. Plusieurs personnes y étaient installées pour manger et avaient improvisé des barbecues autours de petits foyers (dont nous avons également profité), mais une fois la nuit tombée, nous nous sommes retrouvés seuls avec cette vue magnifique rien que pour nous. Les photos ne rendent pas bien compte de la beauté du panorama. Il s’agit surement pour nous du meilleur spot où nous ayons passé une nuit pour le moment !

 

image-3
image-4

 

Après un bref passage à Neuchâtel puis Lucerne (bien qu’on en parle pas plus dans cet article, Lucerne est pour nous la plus jolie des villes où nous sommes allé durant ce petit tour de Suisse),  nous décidons de nous éloigner encore une fois de la ville pour profiter des montagnes, des petits lacs et de la nature. Nous avons trouvé sur la carte un petit lac situé en altitude, éloigné de tout. C’est décidé, c’est là-bas que l’on veut aller ! Arrivé à à peine une heure de route de ce petit lac, nous tombons face à un petit péage. L’accès aux hauteurs était réglementé. Nous trouvant maintenant dans une région où c’est l’allemand qui est parlé, nous n’avons pas clairement compris quand nous pourrions passer. Nous avons donc modifié nos plans et avons trouvé un petit coin au pied des montagnes et à proximité des torrents pour nous installer. C’est là un des grands avantages du van, on ne prévoit rien à l’avance, et on peut tout modifier au dernier moment !

Nous avons profité de la présence des torrents pour nous promener, laisser Lewis se défouler dans l’eau et remplir nos jerricans d’eau de source bien fraiche.

image-5

image-6

 

Interlaken est une ville située entre 2 grands lacs (d’où le nom).  Il s’agit du seul jour où nous n’avons pas eu de chance avec le temps. Nous n’avons pas spécialement apprécié la ville (de toute façon, d’une manière générale, nous ne sommes pas vraiment fans des villes, et on préfère de loin la nature) mais les deux lacs étaient eux magnifiques. Situés dans une cuvette au milieu des montagnes, ils sont d’une couleur qui laisse rêveur. Nous vous laissons en juger par vous même !

DCIM105GOPRO

Nous avons pu profiter de ce magnifique cadre entre les averses (Marion y a d’ailleurs laissé une tong), mais malheureusement nous avons quand même passé la majorité de notre temps dans notre fourgon (Harrison pour les intimes) transformé en salon pour l’après-midi à regarder des films au chaud et à l’abri de la pluie. Comme vous pouvez le voir, nous sommes partis avec le camion sans qu’il ne soit entièrement aménagé et fini. Nous avions juste un matelas et une glacière, ainsi que l’électricité (qui a lâché le 2ème jour…). Ca nous a permis de nous rendre compte de quoi nous avions réellement besoin, et de parfaire les plans d’aménagement.

DCIM105GOPRO

Nous avons également passé la nuit au bord de ce lac. La vue au réveil était incroyable !

img_1274

 

Après avoir passé la nuit à côté d’Interlaken, nous avons décidé de prendre la direction d’Oeschinensee, un lac (oui encore, mais ce roadtrip est finalement une grande histoire d’amour entre les lacs et nous). Oeschinensee, Florian l’avait repéré sur le net bien avant qu’on parte, et voulait absolument y aller !
L’accès à Oeschinensee se fait par Kandersteg, une petite ville située en altitude. Une fois là-bas, deux possibilités: prendre un téléphérique puis marcher 20 minutes jusqu’au lac, ou bien faire la randonnée complète de 1h30. Pour nous le choix est vite fait, ce sera la randonnée. Cependant, petite surprise en arrivant a Kandersteg, il ne fait que 12°C en plein mois d’Août, nous n’avions prévu qu’un simple pull et il fera surement encore plus froid en montant vers le lac. Tant pis, on y va quand même ! Les paysages pour se rendre au lac valent autant le détour que le lac lui même: forêt, montagnes et cascades… Le trajet était vraiment superbe et la récompense à l’arrivée ne nous fait pas regretter le temps passé à grimper !

oeschinen-see

 

Nous avons passé la nuit à Kandersteg, au pied des montagnes. Une fois encore, la vue au réveil ne nous a pas déçue.

 

img_7041

 

Réveillé au petit matin, il ne fait que 2°C dehors et nous sommes le 11 Août. Peu encouragés à sortir dehors avec ce froid (et pas vraiment vêtus pour) nous reprenons la route dans le but de nous rendre à Sion. Deux possibilités encore une fois, faire 3h de route, ou monter sur un train avec notre fourgon. Direction le train !

Arrivé à Sion, après juste un peu plus d’une heure de route, il fait maintenant plus de 20°C. La différence de température est plutôt impressionnante ! On profite de cette douceur pour se laver puis on part visiter Sion: ville plutôt mignonne, dominée de pars et d’autres par deux châteaux.

img_7049

Après avoir rapidement fait le tour de la ville , nous montons dans les hauteurs de la ville et décidons de nous installer au bord d’un étang pour nous promener aux alentours mais également pour y passer la nuit. La zone est pleine de petits sentiers de randonnée bordés par des torrents (pour le plus grand bonheur de Lewis) et partout où l’on regarde, les montagnes sont là pour rendre la vue inoubliable.

img_7061

 

Le lendemain nous avons quitté Sion pour nous rediriger vers la frontière française, le voyage touche déjà à sa fin.
Nous nous sommes rendus au Château de Chillon, au bord du lac Léman. Nous avions vu des photos de ce superbe château qui surplombe le lac Léman. Et nous n’avons pas été déçu du voyage ! Le château est super joli, et la vue vraiment canon. La visite coûte chère, et nous n’avions pas envie de laisser Lewis seul dans le camion.

img_1295

Après la petite visite autour du château, Marion avait repéré dans un guide le Lac de Taney, situé quasiment à la frontière franco-suisse. Cela nous permettait de nous rapprocher encore un peu du retour. Après 30 minutes de routes en lacet, nous arrivons en haut, au pied de la randonnée qui nous permettait d’accéder au lac.
Petite pause pic nic pour prendre des forces avant d’affronter la montée. Bien mal nous en a pris. Rien n’indiquait en bas que l’ascension était vraiment difficile. Nous avons commencé par monter sur un chemin tout en cailloux, très raide. Et ça n’a pas arrêté de monter pendant 2h de marche. Nous avons pensé plusieurs fois à faire demi-tour car Lewis avait très chaud et un peu de mal à suivre. Nous avons fait plusieurs pauses pour qu’il reprenne des forces, et boive toutes nos réserves d’eau ! Après une ascension difficile, nous sommes arrivés au sommet, tant attendu ! La vue et le lac en valaient bien la peine, c’était magnifique ! Nous avons tous les 3 fait une sieste (cf. la photo en tête de l’article), et sommes redescendus beaucoup plus facilement et rapidement que nous sommes montés !

Lac de Taney

 

Après avoir passé la nuit dans les hauteurs de Novel, petit village de Haute-Savoie et donc de retour en France, nous sommes redescendus le long du lac Léman pour profiter des derniers moments des vacances ! Nous avons trouvé une petite plage déserte le long du lac, parfait pour se baigner ! Habitués à la mer, se baigner dans le lac Léman fut une chouette expérience avec les montagnes tout autour !

DCIM105GOPRO

 

Nous avons finalement repris la route jusqu’en Charente-Maritime pour l’anniversaire de Marion.

Nous avons vraiment adoré ce premier vrai roadtrip avec le camion, même sans électricité ! La Suisse est vraiment un pays magnifique, les paysages sont toujours différents et les montagnes nous ont vraiment fait kiffer. C’est la première remarque que l’on s’est faite lorsque nous avons quitté la Haute-Savoie, les paysages nous ont vraiment semblé plats et sans saveurs… Cependant, selon nous les villes ne valent vraiment pas le détour, nous avons réellement apprécié une ou deux villes sur toutes celles dans lesquelles nous nous sommes rendus, et au final nous étions toujours ravis de les quitter pour retrouver la nature !

 

  • Si vous êtes adeptes de la nature, de la montagne et des lacs, la Suisse est faite pour vous !
  • N’oubliez pas d’acheter la vignette sur le net ou à la frontière, sous peine d’une belle amende
  • Comme en France, il y a beaucoup de radars, soyez prudents !
  • Aucun problème pour faire du camping sauvage en Suisse (en van, en tente nous n’avons pas expérimenté !)
  • Tout est TRES cher, ce n’est pas une légende !

 

     

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *